En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Visite de 2 projets dans le Maine-et-Loire
Cliquez pour agrandir

Visite de 2 projets dans le Maine-et-Loire

A l’occasion du Comité régional de suivi (CRS) organisé le 4 juin 2019, la Région a souhaité valoriser ses actions et celles de l’Europe auprès des membres de la direction générale agriculture de la Commission européenne, présents à Nantes dès le 3 juin pour des réunions plus techniques

Ainsi, deux projets dits « exemplaires » subventionnés par le Fonds Européen Agricole de Développement Rural (FEADER) à travers une visite, le 3 juin après-midi.

  • La visite d’un projet d’investissement agricole accompagné par le Plan de compétitivité et d'adaptation des exploitations agricoles (PCAE) végétal en arboriculture,
  • La visite du territoire des mesures agro-environnementale et climatiques (MAEC) des basses vallées angevines.

  • Projet multiperformance en arboriculture (réduction d’intrants, conditions de travail et compétitivité), ECHEMIRE

L’acquisition d'une plateforme de taille, pulvérisateur, d'un localisateur d'engrais et d'une désherbeuse mécanique se sont inscrits dans le contexte de l’installation d’un jeune agriculteur au sein de l’exploitation.

En totalité en agriculture biologique depuis 2011, cette dernière est engagée dans une démarche DEMETER (certification d’agriculture bio-dynamique) depuis 2018 sur toute la production fruitière.

L’obtention de l’aide européenne a permis de répondre aux divers objectifs : amélioration des conditions de travail, meilleure protection des plantes avec un matériel performant, optimisation de la fertilisation, amélioration de la lutte contre les mauvaises herbes etc.

  • Visite du territoire MAEC des basses vallées angevines, BRIOLLAY 

Les basses vallées angevines sont de vastes vallées alluviales inondées chaque année, classées RAMSAR et Natura 2000.
Les dispositifs agro-environnementaux ont permis de maintenir une activité d’élevage indispensable au maintien des prairies et d’encourager des pratiques favorables à la biodiversité fragile de ce milieu (notamment le râle des genêts qui niche au sol). Le GAEC visité a engagé l’ensemble de ses prairies inondables en mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC).

L’exploitation est par ailleurs engagée en agriculture biologique.

Complément