En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Le plan Loire

Le Plan Loire

Afin d’optimiser l’intervention des financements sur l’ensemble du bassin hydrographique de la Loire, la Région des Pays de la Loire prend part, aux côtés de 8 régions partenaires, à l’élaboration et à la mise en œuvre du Plan Loire IV 2014-2020.

Elaboré en concertation avec les acteurs du territoire et piloté par la Région Centre, ce plan est un des outils de réalisation du projet d’aménagement durable du bassin de la Loire. Une enveloppe interrégionale de 33 millions d’euros de FEDER est dédiée à la mise en œuvre de ce plan, dont les grandes orientations sont définies dans un Programme opérationnel interrégional (POI) Loire. Il prévoit notamment une action du FEDER en faveur de la valorisation du patrimoine naturel, la lutte contre les inondations, le rétablissement de la continuité écologique, la préservation des zones humides, le renforcement de la connaissance sur les milieux et les espèces.

 

3 objectifs spécifiques :

 

Réduire la vulnérabilité des populations et des activités des territoires particulièrement exposés au risque d’inondation


L’objectif : sur les territoires à fort enjeu, faire émerger et mettre en œuvre des stratégies territorialisées et cohérentes de gestion du risque inondation. Cela en application de la Directive européenne Inondation, et du Plan de Gestion du Risque Inondation du bassin de la Loire.

Le budget :
9 millions d’€ sur la période 2014-2020.

  • Action 1 – Faire émerger des stratégies territoriales partenariales de réduction de la vulnérabilité aux inondations : réalisation d’études et animation nécessaires à l’émergence de ces stratégies sur les 14 Territoires à Risque Important (TRI) et sur 4 autres territoires à fort enjeu.
  • Action 2 – Développer des actions préventives de sensibilisation et de connaissance de la vulnérabilité sur les territoires couverts par une stratégie : actions de sensibilisation à la prise en compte du risque d’inondation, actions de réduction de la vulnérabilité (diagnostics, repères de crues), réalisation de Plans de Continuité d’Activités… sous réserve que ces projets s’inscrivent dans une stratégie territorialisée et cohérente de gestion du risque d’inondation (adoptée ou en cours d’élaboration).
  • Action 3 – Favoriser la mise en œuvre de travaux de recherche et de renforcement de la connaissance sur la vulnérabilité et la résilience territoriale autour des inondations : études et expertises concourant à l’amélioration de la connaissance sur le risque inondation, travaux de recherche en aménagement du territoire ou en sciences humaines et sociales autour de la perception du risque.
  • Action 4 – Préserver et restaurer les champs d’expansion de crues : études autour de la maîtrise foncière et d’usage, travaux contribuant à préserver de toute urbanisation des secteurs susceptibles d’être inondés par débordement des cours d’eau, ou situés au débouché des déversoirs existants, travaux de recréation de cheminements de l’eau dans un val inondable dans le cadre d’un projet d’aménagement.

Augmenter les retombées économiques à travers de nouveaux produits touristiques et culturels

L’objectif : Augmenter les retombées économiques à travers de nouveaux produits touristiques et culturels.

Le budget : 7 millions sur la période 2014-2020

  • Action 5 – Favoriser l’émergence de nouvelles destinations touristiques sur le bassin ligérien, génératrices de retombées économiques : accompagnement de 7 à 10 entités territoriales emblématiques du patrimoine du bassin ligérien pour en faire de nouvelles destinations touristiques. Les territoires identifiés sont précisés dans les fiches téléchargeables du DOMO (ci-dessous).
  • Action 6 – Développer des itinérances douces- véloroutes et voies vertes : études et aménagements d’infrastructures cyclables permettant de réaliser des itinéraires continus le long des vallées ligériennes. 4 grands itinéraires sont éligibles : l’EuroVéloroute n°6 (La Loire à Vélo et son prolongement en Bourgogne), la Véloroute 70 (Allier à vélo), la Véloroute 71 (Loire amont) et la Véloroute 46 (de Montluçon à Marseille les Aubigny).
  • Action 7 – Développer des itinérances douces – randonnée pédestre / équestre : requalification et mise sur le marché de grands itinéraires de randonnées pédestres et équestres, développement, sur ces itinéraires, d’outils d’interprétation et de découverte du patrimoine naturel.
  • Action 8 – Innover, promouvoir et communiquer autour du patrimoine ligérien : projets de recherche / innovation liées aux patrimoines, actions de promotion et de communication collectives, actions de mise en réseau des acteurs.

 

Restaurer la fonctionnalité des écosystèmes du bassin ligérien

Le budget : 16 millions d’€ sur la période 2014-2020

  • Action 9 – Renforcer la connaissance, capitaliser et mutualiser les données relatives aux fonctionnalités des écosystèmes sur le bassin de la Loire : actions visant à l’émergence (recensement, acquisition, mobilisation), au traitement (analyse, valorisation, diffusion) de la donnée et la capitalisation des expériences, à travers notamment la mobilisation de centres de ressources, ou le développement d’outils web de partage de données.
  • Action 10 – Développer des interactions entre communauté scientifique et gestionnaires, et soutenir des projets de Recherche : organisation de temps d’échanges entre la communauté scientifique et les gestionnaires ; engagement de projets de recherche sur des thématiques spécifiques

    • Adaptation aux impacts du changement climatique dans le bassin de la Loire
    • Evolution naturelle et anthropique du lit de la Loire et de ses affluents, et des écosystèmes associés
    • Evolution des grandes structures écopaysagères du bassin.
  • Action 11 – Animer des réseaux d’acteurs : maintien ou création d’une dynamique de bassin sur des sujets à forts enjeux (soutien à des « animateurs » à même de mobiliser les acteurs autour de l’ensemble des thématiques de l’objectif spécifique n°3). Il accompagne également l’animation et les actions territorialisées sur de nouveaux fronts de colonisation ou des foyers émergents d’espèces exotiques envahissantes.
  • Action 12 – Restaurer les populations de poissons grands migrateurs amphihalins : renforcement et la mutualisation de la connaissance sur la problématique des poissons migrateurs, aménagement de certains ouvrages en passe à poissons, restauration des habitats prioritaires de reproduction du saumon.
  • Action 13 – Gérer et restaurer les continuités écologiques et sédimentaires et rétablir l’espace de mobilité du fleuve et de ses principaux affluents : projets de restauration de la continuité piscicole et sédimentaire, sur une liste limitative de cours d’eau classés en liste 2 (Loire, Aron, Arroux, Cher, Allier, Indre, Creuse, Vienne et Gartempe), actions de restauration de l’espace de mobilité (Loire bourguignonne, Allier à aval de Vieille Brioude, Loire entre Grangent et Villerest) ou des projets visant à lutter contre l’incision du lit de la Loire.
  • Action 14 – Préserver les zones humides : actions de préservation ou restauration des zones humides de tête de bassin, ou de vallées alluviales : travaux d’aménagement, d’entretien, actions de sensibilisation, maîtrise foncier et d’usage…